Les caractéristiques qu’il faut prendre en considération lors du choix des échelles

échelles

Les escabeaux et les échelles ne sont pas tous pareils et il n’y a pas que leur hauteur qui diffère d’un modèle à l’autre. La qualité, le matériau de fabrication, les sabots et les marches sont tous des critères de sélection qu’il faut examiner pour que votre échelle ou escabeau répondent à vos besoins.

La capacité

La qualité des échelles et des escabeaux est réglementée par divers organismes d’homologation. Pour déterminer la catégorie, les experts évaluent entre autres l’épaisseur des montants et des marches, la profondeur des marches et la largeur de l’empattement. Plus le coefficient de ces facteurs est grand, plus grande sera la stabilité de l’échelle ou de l’escabeau.

La capacité des échelles et des escabeaux doit toujours être respectée, question de travailler en sécurité. Ainsi, la charge d’utilisation maximale de l’escabeau doit être fonction du poids de la personne, y compris de ses outils et de ses vêtements, additionné au poids des matériaux utilisés. Le total permet de déterminer le type d’équipement nécessaire parmi les trois catégories suivantes :

  • Grade 1 – catégorie industrielle : adaptés aux activités du rénovateur de métier, l’échelle et l’escabeau de cette catégorie sont destinés aux applications industrielles et aux travaux les plus exigeants. Ils peuvent également convenir au bricoleur très actif ou de fort gabarit.

Les équipements de type 1AA peuvent supporter une charge maximale de 375 lb. Les échelles et les escabeaux de type 1A sont également destinés à des applications industrielles fréquentes et ont une capacité maximale de 300 lb. Enfin, toujours dans la catégorie industrielle, les appareils de catégorie de type 1, capables de supporter des charges de 250 lb, sont destinés aux entrepreneurs en entretien et en construction pour des applications industrielles.

  • Grade 2 – professionnelle ou commerciale : pouvant supporter jusqu’à 225 lb, les échelles et escabeaux de grade 2 sont certainement les plus populaires et sont disponibles dans un vaste choix de modèles. Ils conviennent particulièrement bien aux besoins des propriétaires, des peintres et des bricoleurs qui exécutent des tâches d’intensité moyenne.
  • Grade 3 – domestique : dans des conditions idéales, les échelles et escabeaux de grade 3 supportent des charges pesant jusqu’à 200 lb. Ils conviennent parfaitement aux personnes qui pèsent moins de 170 lb, laissant ainsi suffisamment de capacité pour supporter le poids des outils déposés sur l’escabeau ou glissés dans une ceinture porte-outils.Les matériauxOn retrouve des échelles et des escabeaux en bois, en aluminium ou en fibre de verre. Tous comportent des avantages et des inconvénients à considérer au moment de l’achat.
    • Le bois : L’échelle et l’escabeau de bois sont de moins en moins populaires sur le marché parce qu’ils sont plus lourds que ceux en aluminium ou en fibre de verre. Comme le bois n’est pas conducteur, on peut les utiliser pour travailler près des installations électriques. Peu coûteux, ils demandent toutefois plus d’entretien et de précautions lors de l’entreposage (endroit ni humide, ni sec pour éviter que le bois travaille).
  • L’aluminium : L’échelle et l’escabeau d’aluminium sont légers, maniables et sans entretien. Certains modèles plus récents sont articulés, donc encore plus faciles à entreposer. Plus cher que le bois, moins cher que la fibre de verre, l’aluminium est un bon compromis. Cependant, attention si vous travaillez à proximité d’installations électriques, car l’aluminium est un matériau conducteur.
  • La fibre de verre : L’échelle et l’escabeau de fibre de verre sont légers, résistants, sans entretien et non conducteur. Le seul inconvénient de la fibre de verre est son prix !
  • L’acier : L’échelle et l’escabeau d’acier sont de loin les plus résistants sur le marché et satisfont des exigences de charge plus importantes. Ils sont aisément assemblables par soudage. On devrait cependant éviter de les utiliser près d’installation d’électricité ou de fortes sources de chaleur, l’acier étant un matériau conducteur. Il est également sujet à la rouille et à la corrosion.La hauteurPour connaître la hauteur d’escabeau ou d’échelle nécessaire, vous devez mesurer la distance entre le sol et le point le plus
    haut auquel vous désirez accéder. Ensuite, vous pouvez déterminer la longueur d’échelle appropriée à partir des indications suivantes :

    * Calculs en fonction du poids d’une personne de 5 pi 6 po ayant une portée de 6 pi 6 po.

    À titre indicatif, souvenez-vous qu’une maison d’un étage atteint généralement 17 pi de hauteur et que les gouttières sont alors situées à une hauteur de 11 pi du sol. Pour une maison à deux étages, la hauteur des gouttières est habituellement de 19 pi et le point le plus haut de la toiture se situe à 25 pi du sol.

    La hauteur idéale d’un escabeau devrait être 3 pi de moins que la plus haute surface que vous désirez atteindre afin de ne jamais avoir à poser les pieds sur la tablette ou la dernière marche. Vous aurez ainsi une base plus stable et la tablette de l’escabeau sera à une hauteur pratique.

    Pour l’échelle, c’est le contraire. Il faut la choisir 1 à 2 pi plus haute que la surface à atteindre. De cette façon, vous ne serez pas trop près du mur pour travailler. L’angle que forme l’échelle lorsqu’elle est appuyée contre un mur ou autre surface devrait être de 75º. Pour vous aider à disposer votre échelle selon le bon angle, rappelez-vous la règle de 4 pour 1, c’est-à-dire que la base de l’échelle doit être placée à 1 pi du pied du mur pour tous les 4 pi de hauteur. Par exemple, si vous devez atteindre une hauteur de 12 pi, la base de l’échelle devrait être déposée à 3 pi du mur.

    Les sabots et les marches

    On appelle sabot le morceau de caoutchouc que l’on retrouve sous les pattes de l’échelle et de l’escabeau qui assure une protection antidérapante.

    Les marches d’un escabeau doivent être assez larges pour permettre un bon appui pour les pieds et présenter une surface antidérapante.