Quel type de chaudière choisir ?

Vous souhaitez rénover votre vieux chauffage gaz par une chaudière flambant neuve mais vous ne savez pas vraiment quel type d’appareil choisir ? Guide Achat Conseil vous propose un petit tour des différentes chaudières existantes pour vous aider à faire votre choix.

Les chaudières gaz à condensation

Chaudiere_murale_gaz

La chaudière à condensation fonctionne de la manière suivante : elle brûle du gaz pour produire de la chaleur. Lors de la combustion du gaz, l’appareil capte les fumées produites et les refroidies pour en tirer un maximum de chaleur avant de les rejeter.

Avec une chaudière gaz à condensation, vous pouvez atteindre 35% d’économie d’énergie par rapport à votre vieille chaudière. Ce système de chauffage est de plus peu polluant et facile à installer.

Le prix d’une chaudière à condensation varie entre 2 000 et 7 000 euros, ce qui représente une belle somme. Cependant, l’appareil est éligible au crédit d’impôt. Changer votre vieille chaudière vous coûtera donc 30% de moins grâce au crédit d’impôt, faisant bien baisser la note.

Les chaudières basses température

La chaudière basse température est un système de chauffage moins gourmand en combustible. L’appareil chauffe l’eau au plus près des besoins entre 35°C et 60°C, contrairement à 90°C pour une chaudière classique.

La chaudière basse température est idéale pour un petit espace, mais elle doit être couplée à des radiateurs de grande contenance. Elle permet de 12% à 15% d’économies d’énergie par rapport à une chaudière ordinaire.

Peu polluante et facile à installer, il faut prévoir un budget compris entre 3 000 et 6 000 euros pour payer ce type de chauffage. La chaudière basse température ne donne pas droit au crédit d’impôts.

Les chaudières bois

pellets-chauffage-bois

La chaudière bois fonctionne manuellement : c’est à son propriétaire de l’alimenter avec des granules de bois ou des bûches. Grâce au coût faible de son combustible, c’est une chaudière très économique.

Les chaudières bois sont bien adaptées aux grands espaces coûteux à chauffer. Non polluante et éligible au crédit d’impôt de 30%, la chaudière bois revient de plus en plus à la mode. Cependant, elle exige un entretien quotidien des cendres et de l’alimentation du foyer.

Vous pouvez compter environ 45% d’économies d’énergie grâce à la chaudière bois, qui coûte environ 7 500 euros pour un système à bûches et à partir de 12 000 euros pour un système à granulés.

Conclusion

Pour bien choisir le type de chaudière qu’il vous faut, il est important de se concentrer sur trois points : l’isolation de votre logement, le confort thermique voulu ainsi que le coût des combustibles.

En effet, si votre logement est bien isolé, vous n’aurez pas besoin d’une chaudière à fort rendement. Idem, si vous souhaitez équiper votre résidence secondaire d’une chaudière, vous n’aurez pas les mêmes besoins en chauffage que pour votre résidence principale.

Il est également important de noter qu’outre le crédit d’impôt de 30%, il vous est peut-être possible de bénéficier d’une subvention de l’agence nationale de l’habitat (ANAH) pouvant rembourser entre 35 et 50 % du montant des travaux.